Conseils sur la santé visuelle des enfants


Savez-vous qu’un défaut de vision chez un enfant peut lui faire prendre du retard dans son apprentissage de la marche, de la lecture et empiéter sur son confort au quotidien ?

La santé visuelle de mes enfants

Limited edition pour Grand Optical

Depuis quelques années, les résultats d’études montrent et dénoncent un développement inquiétant de la myopie dans les pays industrialisés. En Asie, on parle même d’une véritable « épidémie de myopie », un phénomène qui se propage également en Europe, et notamment en France. En cause ? Les rayons ultraviolets (UV) du soleil, la lumière bleue des écrans, mais aussi l’absence ou le manque de suivi par des spécialistes de la vue, conduisant à de nombreux cas d'enfant dont les problèmes de vue passent inaperçus. Ces 10 dernières années, tablettes, smartphones et autres catapultes de rayons bleu-violets, accessoirement nocifs pour nos yeux, ont envahi notre quotidien. Passant du statut d'outils de communication à véritables accessoires indispensables et addictifs, ils sont présents de façon intensive dans les foyers des Français.

Cela rend très inquiète la communauté scientifique qui s'intéresse à la santé visuelle des générations futures. Ces études ont montré une recrudescence de l’amétropie chez les enfants et les jeunes en France. Il s’agit des défauts visuels affectant la mise au point de l’oeil et donc la vue de près, de loin ou les deux (myopie, hypermétropie et astigmatisme). De ce fait, en mars 2018, les pouvoirs publics ont dévoilé le souhait de mettre en place un plan Priorité Prévention.
Son but est de renforcer la prévention visuelle chez les plus jeunes en faisant prendre conscience de son importance aux parents. Si des changements de mode de vie ne sont pas appliqués, c'est un véritable fléau de problèmes de vue qui attend les enfants de demain. Face à ces statistiques alarmantes, GrandVision a mis en place une série d’articles informatifs à propos des enjeux de la santé visuelle des enfants. Vous découvrirez étape par étape l’importance d’un sujet trop peu diffusé, touchant pourtant chaque année de plus en plus de familles.

Des chiffres qui font peur

• 34 % des enfants de 3 à 10 ans ont des problèmes de vue (soit 2 points de plus qu’en 2017). L’apprentissage scolaire, notamment la lecture et l’écriture, ne peut se faire correctement sans une bonne vue. 90 % de ce que l’enfant apprend est lié à ce qu’il voit. Et pour cause, un enfant présentant des troubles de la vision non corrigés aura beaucoup de mal durant toute sa scolarité. Certains parents mettent ces difficultés sur le compte de difficultés comportementales, mais il s'agit en réalité bien souvent de simples problèmes de vue. Ces cas de figures, très courants, pourraient être évités à de nombreuses reprises en cas de dépistage anticipé et par une correction avec des lunettes de vue.
La vision conditionne aussi le développement de l'enfant, que ce soit au niveau comportemental, intellectuel ou bien social ; 80 % de ce qu’il perçoit est basé sur ce qu’il voit.

• 67 % des parents ne pensent pas au dépistage précoce de leur enfant. Ils estiment qu’il n’est pas utile de faire un 1er contrôle de la vue avant 3 ans. Alors qu’en déduire ? Tout simplement que 67 % des parents se trompent. Un dépistage précoce, ce sont des chances accrues que le défaut visuel de l’enfant soit corrigé rapidement. C’est aussi lui garantir une entrée à l’école dans de bonnes conditions et un apprentissage optimal de la lecture. L'école et l'apprentissage en général sont des sources de tracas pour l'enfant et il n'est pas nécessaire de les rendre plus difficiles. Dans le cas de troubles de la vision, un système de correction lui permettrait de posséder toutes ses capacités et de réussir cette épreuve. Jusqu’à 6 ans, la vue de l’enfant est en perpétuelle évolution. S’assurer de sa bonne santé visuelle est donc essentiel pour son développement.

• 27 % des enfants de moins de 10 ans, et 44 % des jeunes de moins de 18 ans sont atteints de myopie. Si l’enfant rencontre des difficultés scolaires comme la confusion entre certaines lettres, fait des fautes d’orthographe en recopiant ou présente des problèmes de concentration en fin de journée, il est important de consulter un ophtalmologiste. Cela permettra d’écarter tout problème de vue, avant même de considérer que cela puisse provenir d’éventuels troubles du comportement.

Limited edition pour Grand Optical

Les facteurs responsables

Limited edition pour Grand Optical

Le premier facteur en cause est l’évolution du mode de vie et notamment la forte baisse du temps passé à l’extérieur. Les livres du soir sont remplacés peu à peu par les jeux sur les écrans. La consommation excessive de ces derniers, quels qu’ils soient (ordinateurs, tablettes, télévisions, smartphones) sur-sollicite la vision de près. Les rayons bleu-violet qu’émet leur lumière crée des dommages parfois irréversibles sur l’oeil. Ils sont d’autant plus importants sur les systèmes optiques encore en développement de vos enfants.

Et les statistiques sont une fois encore effrayantes :
• Les enfants de 3 à 10 ans passent en moyenne près de 2 heures par jour devant les écrans. Seulement 49 % des parents demandent à leurs enfants de faire des pauses régulières quand ils sont devant l’ordinateur. Un chiffre en recul de 17 % par rapport à 2017.

Et le phénomène ne désemplit pas avec l’âge :
• D’après l’ASNAV (Association Nationale pour l’Amélioration de la Vue), « près de 60 % des jeunes ont des troubles visuels spécifiques car ils passent chaque jour quasiment dix heures sur leur ordinateur, tablette ou smartphone ».

Le second facteur est le manque de protection contre le soleil. Ses rayons UV présentent un danger pour les yeux des nourrissons et des plus grands et ils sont bien souvent sous-estimés. Pour lutter contre ces derniers, on veillera au port de lunettes de soleil et d'un chapeau à bords larges. Un article dédié aux dangers pour les yeux (lien) vous explique toutes les précautions à adopter afin de limiter les risques de développement de défauts visuels chez vos enfants. Le dernier facteur est le diagnostic tardif. Les défauts visuels, quand ils ne sont pas pris en charge, ont tendance à s’accentuer. Partant d’un léger problème pour discerner les détails de loin, l’enfant ne voit pas ce qui est écrit au tableau en entrant au CP par exemple. Ce qui est considéré comme diagnostic tardif arrive peu avant l’entrée à l'école primaire ou au moment de l’apprentissage de la lecture (soit vers l’âge de 4 ans et 5 mois en moyenne). Il est donc primordial de procéder à un dépistage le plus tôt possible, afin d’augmenter les chances de corriger tout défaut visuel.

La responsabilité des parents

Il est effectivement de votre responsabilité de veiller à la bonne santé visuelle de vos enfants. Elle est déterminante pour leur scolarité. Mais pas seulement, c’est aussi une question de confort au quotidien. Certains enfants ne se plaindront pas de leurs problèmes de vue parce qu’ils ont honte ou peur. Ils voient les lunettes comme la marque d'un handicap et ne veulent pas y être confrontés. En conséquence, il vous faut prêter une attention particulière au comportement de leurs yeux. Vous trouverez un article dédié aux conseils pour savoir comment repérer les anomalies visuelles dans cette série. Mais le dépistage précoce par des contrôles réguliers reste le meilleur moyen de diagnostiquer et corriger un défaut visuel. Après avoir pris connaissance des risques liés aux écrans et au soleil, plus question de laisser les nourrissons approcher les écrans. Ils sont à bannir pour les moins de 3 ans et à réguler strictement jusqu’à au moins 6 ans. Plus question non plus de les équiper de lunettes de soleil qui ne garantissent pas une protection de 100 % contre les rayons UV.

En résumé


Limited edition pour Grand Optical

Les articles qui vont suivre sont basés sur des données officielles et la majorité des conseils provient de l’ASNAV. Ils sont là pour vous guider dans le développement et la préservation de la bonne vision de vos enfants. Ils permettent aussi de vous faire comprendre les enjeux de cette dernière, trop souvent jugée superflue. GrandVision vous accompagne dans cette démarche, et ce jusqu’au choix des montures des lunettes pour enfants, sans oublier comment les leur faire accepter. N’oubliez pas, la santé de vos enfants n’est pas à prendre à la légère et leurs yeux vont leur servir toute leur vie. Ne vaut-il pas la peine de prendre le temps d’effectuer des contrôles de temps en temps ? De diminuer le temps passé devant les écrans et le remplacer par de l’exercice en plein air ? Pensez-y.



Découvrez tous nos contenus santé pour vos enfants