Astigmatisme : lunettes pour l'astigmatisme et conseils d'expert

ski-lunettes-porteur1.jpg

Mieux comprendre l'astigmatisme

L’astigmatisme est un des troubles de la vue les plus fréquent. Il touche 15% de la population. Globalement, la vision d’un astigmate n’est pas réellement mauvaise, mais elle n’est jamais excellente, ni de près, ni de loin.

L’astigmatisme est un défaut de la courbure de la cornée (astigmatisme cornéen) ou du cristallin (astigmatisme interne), ou des deux (astigmatisme total). L’aspect de ces organes, habituellement sphérique, est ellipsoïde, c’est à dire en forme de ballon de rugby. Les rayons lumineux n’arrivent donc pas correctement sur la rétine. Les images perçues sont floues ou déformées, et les lignes droites et les contrastes sont mal perçus, de près comme de loin.

L’origine de ce trouble est principalement génétique, et donc héréditaire. Néanmoins, elle n’évolue pas ou peu tout au long de la vie. Elle peut également survenir suite à un traumatisme, ou à une maladie (herpès, infection). Elle peut se cumuler avec d’autres troubles, comme la myopie, l’hypermétropie, et la presbytie.

Les personnes atteintes d’astigmatisme léger ont généralement une bonne vue, et la correction n’est pas forcément nécessaire en permanence. Au quotidien, la vision est légèrement déformée, et l’astigmate peut confondre certaines lettres, ou mal percevoir certains contrastes. Plus le trouble est important, plus les risques de maux de tête et de fatigue visuelle augmentent. Il est donc important de dépister ce trouble le plus tôt possible chez l’enfant, dès l’âge de 2 ou 3 ans.

Quelles sont les solutions gérer au mieux votre astigmatisme ?

L’astigmatisme n’évolue pas, ou peu, tout au long de la vie. Mais il doit être géré en fonction de l’évolution de votre vue.

Chez l’enfant, les signes pouvant révéler un astigmatisme sont variés : yeux irrités et fatigue visuelle en fin de journée, dépassements sur les coloriages, yeux plissés ou mouvements de la tête pour se concentrer sur certaines images. Dès le plus jeune âge, l’astigmatisme peut également s’accompagner d’une myopie ou d’une hypermétropie. Le port de lunettes avec verres correcteurs (verres de forme torique, avec une épaisseur irrégulière) permettra de remédier à l’ensemble de ces troubles. En fonction du degré d’astigmatisme, le port des lunettes pourra être ponctuel (activité de lecture, télévision…), ou permanent.

Chez l’adulte, l’astigmatisme peut également s’accompagner d’une presbytie. La correction pourra se faire par le port de lunettes. Il est également possible de recourir à des lentilles.

ski-lunettes-porteur1.jpg
ski-lunettes-porteur1.jpg

Les astigmates ont-ils tous la même vue?

Chaque cas d’astigmatisme est unique, et vous pouvez donc difficilement savoir comment voit exactement un astigmate. Certains exemples de photos floutées ou déformées peuvent donner un aperçu. Au XVIème siècle, l’artiste grec El Greco a peint de nombreux portraits aux formes allongées. Certains y voient la preuve qu’il était atteint d’astigmatisme. Cette affirmation n’a bien sûr jamais pu être prouvée.